Catégories
Non classé

1917

  • 2019.
  • Film réalisé et produit par Sam Mendes, coécrit avec Krysty Wilson-Cairns.

Une fois n’est pas coutume, le montage particulier de ce film comme un “plan séquence” crée une immersion visuelle tout à fait prenante. Ce n’est certes pas une première, mais ici, le procédé prend tout son sens. Et c’est bien là son intérêt majeur, nous plonger au cœur de l’action afin de ressentir au mieux les évènements. C’est à la fois captivant et oppressant, le spectacle devient phénoménal puisqu’il ne laisse pas le temps de respirer. Un peu comme si l’unique caméra du film était allumée au début de la mission et que le réalisateur disait “couper” à la seule fin de l’histoire. Cette technique permet de sublimer la musique de Thomas Newman (qui collabore régulièrement avec de Sam Mendes), sur des images d’une qualité phénoménale, la bande son exprimer toute sa force. Et qui dit immersion visuelle dit immersion sonore. Le sujet s’y prête et si on veut prétendre approcher l”atmosphère de cette guerre, les deux partitions doivent être au même niveau. Un résultat hors norme pour un film marquant à bien des égards. A voir aussi pour relativer d’autres productions plus anciennes, tout du moins, les revesiter à l’éclairage de ce nouveau chapitre.

Catégories
Non classé

BOîTE NOIRE

  • 2021
  • Réalisé par Yann GOZLAN
  • Avec  Pierre NINET, Lou de LAÂGE et André DUSSOLIER.
Ecoute de la version française 7.1 en Dolby TrueHD à 4508 kb/s

Waouh !!!

Notre attachement à la bande son est ici servi comme rarement. Si le sujet du film imposait d’offrir un résultat à la hauteur, le travail des ingénieurs est une réussite totale, une perfection du début à la fin. Le soin apporté à chaque instant est hallucinant et l’immersion sonore qui en découle est proprement sidérante. Quel que soit l’action, vous y êtes, parce que tout y est. Ce film est une démonstration de l’importance de la bande son alors qu’il ne s’agit pas à proprement parlé d’un “film d’action” bourré d’effets spéciaux, pas du tout. Ici, l’importance des scénes est chaque scène est rendue de manière extraordinaire dans le mesure où les ambiances sonores ont été parfaitement captées et restituées avec une spatialisation précise. Si vous disposez d’un système de diffusion sonore de type 9.X.4, alors vous serez irrémédiablement plongé dans l’action. Vraiment, à ne pas manquer d’autant que la réalisation est elle aussi en tous points remarquable, les prises de vues parfaitement pensées (les éclairages sont particulièrement soignés), le montage réglé comme une partition de musique et l’intrigue parfaitement menée avec une distribution de premier ordre. Voilà une production marquante qui fera date avec une mention particulière pour les équipes techniques qui oeuvrent pour rendre justice aux intentions du réalisateur.